Lorsque je vois un enfant faire une chose que mes parents m’ont toujours refusée, malgré les années, j’éprouve encore un peu de jalousie.

***

Ça ne me pèse pas longtemps de ne pas donner au clochard, car ne tarde pas l’occasion de me rattraper.

Un mot rare échappé de sa bouche relance subitement mon intérêt pour la conversation.

***

L’éléphant menacé de disparition n’aurait-il pas plutôt fait une gaffe dans une miroiterie ?

Le rude plancher où l’accablante pesanteur le clouait d’ordinaire s’enfonçait soudain sous ses pieds avec le moelleux et l’élasticité d’un matelas, car il sautait de joie.

***

Les églises ne sont pas totalement hermétiques. Il se peut que de temps en temps une prière s’en échappe.

Désolé, j’étais ailleurs. Tu y étais aussi. C’était un monde en tous points semblable à celui-ci, sauf que je n’étais pas là.

***

Le rat traîne derrière lui son t silencieux.

Curieux, observateur, amusé du monde qui l’entoure (les scènes de rue, les passants, l’architecture…) il emmène toujours avec lui en promenade cet ami blasé, chagrin, qui regarde ses pieds, et qui régulièrement le sauve de justesse de marcher dans une crotte.

***

Mon secret zen : je contiens ma colère comme si c’était mon sang qui allait jaillir.

Il s’agit de faire son temps, aussi le vieillard à bout de forces tente de compenser son ralentissement dans la dernière ligne droite avec plus d’aérodynamisme.

***

Comme une pièce de monnaie qui s’en irait rouler sous un meuble, je regarde la lune disparaître derrière un nuage.

Les vieilles chasses d’eau que l’on actionne au moyen d’une petite poignée suspendue à une chaînette ou à un cordon ont ma préférence. Or je constate qu’elles se font de plus en plus rares. Et ce n’est pas par nostalgie d’une douce époque révolue (bien qu’elles évoquent en effet les sifflets des locomotives à vapeur) que je recommande d’y revenir urgemment. Mais comment peut-on dire encore sans se trouver bien bête que l’on « tire la chasse d’eau » avec ces boutons-poussoirs ?

 ***

Le cynisme se retourne comme un gant. Il suffit de faire valoir avec l’air de s’en étonner que la vie parfois a du bon.