Je me frayai tant bien que mal un passage dans la foule des arbres, curieux de découvrir enfin la raison de cet attroupement. Il s’agissait d’une paisible clairière.

***

Je ne désespère pas de réussir un jour à engloutir le monde entier dans un bâillement. Pour commencer, je m’entraîne à gober les mouches.

Publicités